Les périodiques de la SLL

Mise à jour 16 janvier 2016, par Danielle Shelton, directrice littéraire

La Société littéraire de Laval ayant modifié sa mission en aout 2015, une nouvelle revu, Entrevous, verra le jour le 12 juin 2016.

Le numéro 92 (décembre 2015) sera le tout dernier.


HISTORIQUE DE BRÈVES LITTÉRAIRES ET ÉVOLUTION
recherche : Patrick Coppens, Claire Varin et Danielle Shelton

rédaction : Danielle Shelton

CONTENU DE LA REVUE

Dès sa fondation en 1986, la Société littéraire de Laval a publié un périodique. Au départ, il s'agissait d'une petite brochure paraissant trois fois ou quatre fois l'an (sous le nom Le littéraire de Laval): des textes courts et inédits, de la prose et de la poésie de moins de 1500 mots, écrits par les membres de la Société, ce qui est encore aujourd’hui le cas en 2015, bien qu'on y a ajouté en cours de route des textes de non-membres, principalement issus de la francophonie et quelques autres, en traduction. La direction actuelle accorde la préférence, à qualité égale, aux textes soumis par ses membres.

Avec le numéro 85 de l'été 2012, une section «Mots sur image» a fait son apparition, sous l'impulsion de créateurs multidisciplinaires associant la littérature à une autre expression artistique: l'art visuel, notamment la photographie numérique.

Le numéro 87 de l'été 2013 a vu la revue adopté un nouveau logo et changeait le concept graphique de sa couverture, ce qui n'avait pas été fait depuis 2002. En même temps naissait une section thématique de création littéraire intitulée «Dossier».

À cette excetion près, les numéros de Brèves littéraires ne sont pas thématiques. Ses directions successives ont encouragé depuis les débuts la diversité des thèmes et des genres. Les textes choisis par les comités de rédaction de Brèves littéraires sont organisés sous les sections suivantes, qui n'apparaissent pas nécessairement dans tous les numéros: poésie, aphorismes, prose poétique, poésie d'inspiration japonaise (haïku, tanka, haïbun, etc.), nanonouvelle, micronouvelle, nouvelle, récit, essai, texte de tout genre en version originale et traduction française. Cette dernière section, «D’une langue à l’autre», a proposé à partir de 2003 des textes bilingues, une ouverture sur d’autres cultures: allemande, créole, persane, portugaise, roumaine, wendat, d’autres mondes en ce monde, pour éclairer notre propre langue et accroître notre inventivité. Cependant, en 2014, tout en continuant à valoriser le  travail des traduteurs littéraires, il a été convenu de ne publier désormais que les traductions françaises des textes proposés à la revue dans une autre langue.

NOTICES BIOBIBLIOGRAPHIQUES

Avec la parution du numéro 86, la direction avait adopté une grille de rédaction des notices biographiques des auteurs et collaborateurs. Celles-ci mentionnent uniquement les collaborations à la SLL depuis 2007 (année d'entrée en fonction de la directrice littéraire actuelle, Danielle Shelton) : textes parus dans Brèves littéraires, recensions de publications dans les numéros 77 et suivants de la revue, participation à titre d'invité à des événements produits par la SLL, implication au sein du C.A. ou à titre de bénévole. Les notices ont disparu de la revue à partir du numéro 89, dans l'intention de construire une banque permannete de notices évolutives sur le site Web de la SLL.

RECENSION

Une section est apparue puis disparue avec le numéro 76 : «L’effeuilleur» (signalements d’ouvrages, par Patrick Coppens, en collaboration avec les Services Documentaires Multimédia). Elle a été remplacée par la recension des ouvrages récents des membres de la SLL, y compris ceux parus à compte d'auteur, des publications généralement oubliés des autres médias. Aucune recension ne parait dans le numéro double 90-91 marquant les 30 ans de la SLL. En revanche, les recensions de l'année sont regroupées dans le numéro 92, le tout dernier numéro de la revue Brèves littéraires. Une toute nouvelle revue en couleur sera lancement en juin 2016.

CONCOURS

Jusqu’en 2007, la revue décernait ses prix de prose et de poésie, prix ensuite attribués par la Fondation lavalloise des lettres mais toujours gérés par la SLL, qui publiait dans son numéro estival les textes des lauréats et des finalistes. La FLDL a annulé son concours en 2012. Si la revue a diffusé par ailleurs les textes primés du Prix intercollégial de poésie, en collaboration avec le Collège Ahuntsic, elle diffuse plutôt, depuis 2012, les textes finalistes du Collège Montmorency, une manière de démontrer son vif intérêt pour la relève régionale. En 2015, la revue s'manifeste son intérêt à publier les textes des lauréats des concours littéraires de ses partenaires : Fondation lavalloise des lettres, Productions du P'tit monde, Fondation de soutien aux arts de Laval, Fédération québécoise du loisir littéraire.

ACCOMPAGNEMENT ÉDITORIAL

Si certaines rubriques de la revue meurent ou naissent selon le désir des membres de la SLL et au gré des changements de direction de Brèves littéraires, le principal objectif demeure: publier des textes de qualité, accueillis dans l’enthousiasme, comme avec une bougie allumée on en enflamme une autre. Des suggestions sont assez souvent faites aux auteurs par les divers comités de lecture dans un esprit d’accompagnement professionnel. Les auteurs ont toute liberté pour tenir compte ou non de ces propositions, et la direction littéraire de la revue, de ne pas publier un texte qui ne rencontre pas ses exigences.

LANCEMENTS

Prix du conseil de la culture 2006 dans la catégorie Animation et sensibilisation à la culture, Brèves littéraires arrime les lancements de ses numéros avec des événements festifs tenus à la Maison des arts de Laval, à la Place des aînés ou au Collège Montmorency, sinon dans des bibliothèques, des librairies ou des restaurants, pour concrétiser son ancrage dans la communauté.

Depuis 2008, le numéro d'été est lancé, sauf exception, lors des «Agapes de juin», le repas champêtre annuel de la Société littéraire de Laval. Le numéro d'hiver est lancé en février ou mars, après un café littéraire ou une table ronde sur les genres littéraires. Ces jumelages remportent un vif et constant succès. Le numéro 90 qui célèbre en couleurs les 30 ans de la SLL parait exceptionnellemnt en septembre 2015, à l'occasion d'un évènement corporatif soulignant en même temps les 50 ans de Laval.

EN RÉSUMÉ

Le désir de faire autre chose, autrement, sans forfanterie ni pusillanimité, un mélange d’audace et de naïveté, du goût pour l’artisanat (dans une revue, les tâches strictement littéraires sont plus réduites qu’on ne l’imagine), pour la solidarité, le contact humain, voilà en toute modestie, quelques ingrédients d’une recette de revue appétissante. Il faut  être bricoleur, avoir du doigté et surtout de la persévérance. Un peu d’idéalisme sans le proclamer (cela évite certains quolibets) ne nuit pas, pas plus que la confiance dans l’art, en son efficacité discrète, pour bonifier nos sociétés.

EN CONCLUSION

Brèves littéraires
est une publication très différente des autres revues de création littéraire : on y trouve le meilleur de ce qui se vit collectivement à la Société littéraire de Laval.

 


précédent: Rapports annuels
suivant: Brèves 87 à 92